Départ de Lyon

Hello les curieux !

Bon, cela va faire 50 jours que l’aventure sabbatique a commencé pour moi et ce n’est que maintenant que vient le premier billet de ce blog.. Je profite d’une escale d’une journée à Singapour pour rédiger cet article, pourtant ce ne sont pas les occupations qui manquent ici entre le cinéma, la malbouffe, les magasins et les vélos à recharger le téléphone 🙂

Si ce premier billet vient aussi tard c’est parce que, contrairement à ce que je pensais, ces 50 premiers jours ont été très chargés. L’enchaînement des évènements du 23/12 au 29/12 n’ont pas été une partie de plaisir, si ce n’est le moment où j’ai pu voir pour la première fois ma filleule le temps d’une pause dans les Cévennes le weekend de Noël. 3h de route le samedi puis à nouveau 3h de route le dimanche pour retourner dans ce qu’il me restait d’appartement. Le mot d’ordre du lundi était de vider les quelques affaires qu’il me restait, que des petites choses comme un frigo, une machine à laver, un lave vaisselle et autres petits bibelots de la sorte… Le mardi et le mercredi c’était travaux et ménage ! Beh voui, quand on part à l’autre bout du monde comme un fifou le minimum est de faire en sorte de récupérer sa caution. Et j’apprendrais fin janvier que ces efforts n’auront pas été vains, pourtant l’état des lieux de sortie n’était pas simple, la gentille petite demoiselle qui est venue faire le constat a été jusqu’à me faire laver les portes devant elle… garce !

Le jeudi matin départ à 6h, la Clio chargée à en faire pâlir un déménageur breton. Je crois que la moitié de ce qu’il restait dans mon appartement est rentré dedans. Bon, ça m’a valu un peu de dégrippant sur les serviettes de bain et un aspirateur qui se petit-suicidait à chaque ouverture de la portière arrière gauche. Le plus cool avec un départ comme celui là, à cette heure là, c’est les sessions de conduite sur glace qui suivent. Car toujours dans un souci d’économie, j’ai préféré traverser la France en activant la fonction « éviter les péages » sur Waze. J’ai donc eu le droit à un parcours de rêve, une traversée du Berry par des villages comme Nohant-Vic (fief de Georges Sand), Clion ou encore Fléré-la-rivière. Une pause dans la Touraine chez la grand-mère puis une remontée jusqu’en Bretagne, à Châteaulin, dans la pointe du Finistère. Après ces efforts, ma première récompense m’a été offerte par notre étoile au réveil offrant des lumières magnifiques sur des paysages auvergnats accidentés

L’une des plus belles images que j’en garde est la plongée dans une mer de nuages qui suivait l’ascension d’un col dont j’ai oublié le nom. Après cela, le soleil m’avait quitté pour 2h de brouillard, une façon pour ma région d’adoption de me dire au revoir.

En espérant qu’au bureau, tout se passe bien pour vous 😉

3 réflexions sur “Départ de Lyon

  1. Alléluia… enfin des nouvelles ! Après 50 jours d’attente juste pour le trajet Lyon- Bretagne, j’espère que le prochain article arrivera avant les vacances estivales…

    Au moins tu es déjà à Singapour… l’Océanie s’approche !

    Impatiente de lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *